Alors oui, le mois de septembre, c’est souvent bien déprimant. C’est le temps du retour à l’école / le boulot / le chômage (rayez les mentions inutiles), mais heureusement, c’est aussi la rentrée pour nos écrivains et musiciens préférés. Alors, pour mieux aborder ce mois d’octobre pluvieux, voici le meilleur cru de ce qui est sorti en Septembre. Haut les cœurs, il y a du lourd !

Post Malone – Hollywood’s Bleeding (6 septembre 2019)

Post Malone – Hollywood’s Bleeding

On commence très très fort, avec ce que j’ai considéré à la fois comme le meilleur album du mois de septembre, mais aussi le meilleur de Post Malone depuis ses débuts. Effectivement, on voit que Hollywood’s Bleeding, contrairement à ses prédécesseurs (pour rappel, Stoney sorti en 2016 et beerbongs & bentleys en 2018) propose bien plus de diversité. A la fois dans les rythmes, les mélodies que dans les styles musicaux abordés, Post Malone explore de nouvelles choses tout en gardant son identité, et ça fait plaisir. On regrettera juste – et comme souvent sur les albums de rap US de ces dernières années – un manque de fil conducteur tout au long de l’album, ce qui en fait plus un patchwork de sons (très bons au demeurant) qu’une histoire à raconter. Mais franchement, on lui pardonnera assez vite.

Et si je devais écouter une seule chanson  Take What You Want ft. Ozzy Osbourne & Travis Scott (rien que ça)

Liam Gallagher – Why Me ? Why Not. (20 septembre 2019)

Liam Gallagher – Why Me ? Why Not.

La très belle surprise de ce mois-ci. Déjà, parce que je ne m’attendais pas à un nouvel album de sa part. Ensuite, parce que cet album confirme tout le bien que l’on a pu écrire sur les talents d’écriture de Liam après son premier album (pour rappel, la quasi-totalité des chansons d’Oasis furent écrites par son frère Noel). Un album puissant, varié, touchant aussi, qui rappelle vraiment pourquoi les deux frères furent à l’origine du renouveau de la britpop à la fin des années 90. Ce n’est peut-être pas très complexe, mais c’est puissant et ça marche, alors pourquoi se priver ?

A noter le superbe live MTV Unplugged retransmis le vendredi 27 disponible sur Youtube.

Enfin, il sera en concert au Zenith de Paris le 21 février 2020.

Et si je devais écouter une seule chanson  Once

M83 – DSVII (20 septembre 2019)

M83 – DSVII

Vous vous rappelez de M83 ? Mais si si, j’en suis sûr. On est en 2011 lorsque le groupe français sort le tube interplanétaire Midnight City, qu’on a eu sur nos radios jusqu’à en vomir. Et bien au-delà du bourrage de crâne dont on a le droit à chaque bonne chanson qui sort, il s’avère qu’elle reste une très bonne chanson malgré tout. Mais bref, aujourd’hui nous sommes en 2019, et M83 revient avec un album… énigmatique. L’erreur serait de prendre cet album comme une source de tube, à l’image de ce qui se faisait en 2011. On a ici un album planant, étrange, électronique. Mais c’est surtout pour moi le genre d’album qui se bonifie à chaque écoute. C’est pourquoi il est difficile de proposer une seule chanson pour résumer l’album, tant chacune est particulière. A consommer sans modération.

Et si je devais écouter une seule chanson  Hell Riders (oui je le fais quand même, vu que vous êtes tous des fainéants)

… Et la bonus track de la semaine :

Hollow Coves

Cette chanson, c’est un peu ton dernier recours quand l’été te manque vraiment trop.

Allez, sur ce, bon ap’, et n’oublie pas : plus que 9 mois avant l’été ❤

Valentin