Hello,

Quoi de mieux que le confinement pour devenir un véritable boulimique musical ? Rassurez-vous, si vous n’avez déjà plus rien à vous mettre sous la dent, voici une petite sélection de ce qu’il s’est passé dans les derniers mois. Après le PQ et les pâtes, faites le plein de bonne musique.

infinite bisous – Period (11 mars 2019)

infinite bisous – Period (11 mars 2019)

Puisqu’il va falloir rester calme en cette période de confinement, voici un premier album tout doux, à écouter à n’importe quelle heure de la journée. Rory McCarthy, l’artiste derrière ce groupe au nom trop kawaï, est musicien entre autres pour Metronomy ou MacDemarco. Mais ici, il nous livre un album de pop indie, groovy à souhait, mélancolique aussi. Ça me rappelle les moments où j’avais le droit de boire des bières en terrasse, tiens.

Et si je devais écouter une seule chanson ? Period (ou @Home, encore plus d’actualité)

Hollow Coves – Wanderlust (3 février 2017)

Hollow Coves – Wanderlust (3 février 2017)

Alors effectivement, Wanderlust n’est pas le dernier album des australiens de Hollow Coves (NDLR, Moments est sorti en octobre 2019). Mais si je commence par cet album, c’est notamment pour Coastline, que j’avais déjà proposé comme son bonus lors d’une précédente newsletter. Tous les ingrédients sont là pour passer un doux moment : des guitares languissantes ; des paroles, sans révolutionner le genre, qui vous transportent vers un coucher de soleil quelque part où il fait bon vivre. Bref, un super moyen pour s’évader en ces moments troubles.

Il se produiront (en espérant que le concert soit maintenu) le 5 mai à la Maroquinerie à Paris.

Et si je devais écouter une seule chanson ? Coastline

Porridge Radio – Every Bad (13 mars 2020)

Porridge Radio – Every Bad (13 mars 2020)

Présent dans le top 40 des « Meilleurs Artistes 2018 » du Guardian, Porridge Radio nous livre avec Every Bad son premier album sous son nouveau label indépendant Secretly Canadian. Du coup, ça donne quoi un bon Porridge ? Des riffs de guitare pour une pop rock dynamique, très anglaise, un brin nostalgique, et la voix de Dana Margolin. Un album parfois inégal, souvent efficace, qui s’écoute et se réécoute avec plaisir, afin d’en découvrir les subtilités. C’est pas comme si vous n’aviez pas le temps, pas vrai ?

Et si je devais écouter une seule chanson ? Born Confused

Kverlertak – Splid (14 février 2020)

Kverlertak – Splid (14 février 2020)

Derrière ce nom à coucher dehors se cache un groupe fort sympathique de métal norvégien (on comprend mieux d’un coup pour le nom). Vous l’aurez compris, ce n’était pas forcément l’album idéal à écouter avec votre Valentin(e) cette année, à moins que le headbang ne soit une de vos activités de couple préférée. Bref, Kverlertak, ça va vite, ça scream sans être excessif, ça réveille. Parfait pour votre footing sur votre balcon.

Et si je devais écouter une seule chanson ? Delirium Tremens

Sorry – 925 (27 mars 2020)

Sorry – 925 (27 mars 2020)

Et ouais je conseille un album qui n’est pas encore sorti, qui peut me stopper ? Vous l’aurez compris, j’attends depuis de long mois déjà cet album, mais pourquoi ? Parce que Sorry, c’est un jeune groupe qui fait partie de cette nouvelle vague du rock indé anglais. Ce rock mi-dépressif, mi-comique, qui marque souvent par sa grande maturité au vu de l’âge de ses membres. Ayant pu voir en live au Supersonic l’ensemble de l’album avant sa sortie, je ne peux donc que vous conseiller de vous jeter sur cet album dès sa sortie.

Et si je devais écouter une seule chanson ? Rock’n’Roll Star

Sur ce, portez-vous bien et restez chez vous, le monde vous le rendra.

Valentin